Contexte Silo

Visites
Activités
Histoire
Réhabilitation
Gallerie

REHABILITATION

Qu'il s'agisse de déterminer la valeur intrinsèque ou de rendement, d'estimer les possibilités
de mise en valeur d'un terrain ou d'un bâtiment existant ou de se prononcer sur
l'opportunité de démolition d'une construction, l'expert est souvent confronté à la problématique
de la valeur historique (ou culturelle) de l'objet à analyser. Avant toute analyse
quantitative, l'expert porte la responsabilité d'une analyse qualitative / culturelle de
l'objet pour permettre une mise en évidence des différents intérêts en jeu, soient-ils de
nature privée ou publique. Même en tant que professionnel mandataire, l'architecte doit
se considérer, dans une première phase de travail, comme Il expert-analyste Il afin de
permettre une prise de conscience de toutes les valeurs en jeu

La rénovation est basée sur plusieurs types d'information (documents 183 Kb)

  • Documents d'origine, plans, correspondance, croquis et dessins divers, documents administratifs officiels.
  • Analyse de l'ouvrage par l'architecte durant les phases avant et pendant les travaux de rénovation.
  • Consultation de l'architecte Henselmann à plusieurs reprises (alors âgé de 82 ans)
  • Analyses statiques du bâtiment (carbonatation du béton, teneur en chlorures, analyse minéralogique, état des armatures, fissurations).

Voir aussi:

Face à un bâtiment de cette importance culturelle à transformer, rénover ou analyser, l'architecte assume toujours (doit toujours assumer) un rôle d'expert. La méthode utilisée pour la première analyse est d'importance capitale pour le « destin» du bâtiment. Par la
suite, j'aimerais esquisser une attitude plus holistique de l'expert face à un bâtiment d'importance historique (face à tous les bâtiments ?). Comprendre le bâtiment existant par un diagnostic portant sur les évènements socioculturels et techniques d'abord et rechercher un programme d'utilisation / architectural ensuite qui corresponde au profil "génétique" de la substance bâtie, était la préoccupation prépondérante dès la première visite des lieux de la villa Kenwin. Lieu de conférences? Ecole? Bâtiment d'archives? Il est vrai que surfaces et volumes pouvaient laisser perplexes au début.

Mais les premières impressions, même si d'ordre émotionnel ou intuitif, se sont avérées justes aussi après l'analyse mentionnée, voulue, conçue et réalisée comme bâtiment d'habitation privée. Ainsi, programme et projet de réhabilitation coïncident sans dissonance.
Après exécution du projet (qui ne pourra se terminer entièrement qu'après une analyse approfondie des documents existants et une recherche plus exhaustive de nouveaux documents). Cette "expertise"se terminera avec une documentation du projet pris dans son "temps de vie" complet dès les premières intentions des propriétaires jusqu'à l'utilisation actuelle.